La course vers l’indépendance

job_etudiant_independance_revenus

La vie lycéenne, plus particulièrement l’année de terminale marque l’amorce d’une indépendance financière partielle, voire totale.
L’entrée à l’université fait penser argent et donc job. Qu’il soit saisonnier ou étudiant, le job est le seul moyen d’échapper à « papa maman » et d’entamer sa course vers l’indépendance.

Avril et les grandes démarches

Quand on est en terminale, le mois d’avril sonne le glas de l’envoie de son Dossier Social Étudiant et annonce le début conseillé de la période de recherche des courtisés jobs d’été. Les places sont nombreuses, c’est vrai, mais les candidats le sont plus encore.

Il faudra littéralement vous jeter sur les offres d’emploi que vous trouverez car le premier arrivé sera le premier chaussé. Ne négligez aucune piste. Parents, entourage et bien sûr annonces.

Vous pouvez en poster vous-même mais surtout répondez-y. Nombreux sont les sites qui référencent par centaines les offres d’emploi saisonnier. Pour l’été, l’hiver, la toussaint, le printemps…

Le CRIJ et le CROUS sont particulièrement compétents dans ce domaine et deviennent de vrais partenaires dans les démarches pour l’après-bac, qui s’effectuent bien avant.

Il faut être motivé…

L’expérience professionnelle d’un bachelier est en général aussi maigre que son compte en banque. C’est pourquoi, même si il est nécessaire de rédiger un CV, sur ce coup là c’est votre réactivité et l’exposition de vos motivations qui seront décisives. Travaillez bien vos lettres de motivation et soyez réactifs.

Les jobs étudiants ou à l’année

À la différence du job saisonnier qui vous rapporte de quoi financer un projet (permis, inscription, vacances, voiture), le job étudiant vous assure des revenus plus stables sur la période d’une année scolaire ou universitaire.

Les revenus seront à la hauteur du temps que vous y consacrerez, car votre rôle numéro un est d’être étudiant. Vous devrez apprendre à vous organiser.

Côté embauche, ne vous inquiétez pas, les recruteurs savent que vous sortez du lycée et que par conséquent vous n’avez pas d’expérience. C’est là que les détenteurs d’un bac professionnel se démarquent d’ailleurs.

Ces emplois sont donc taillés à la mesure des étudiants, aménagés à leurs horaires et compatibles avec les bourses. L’un mis dans l’autre, vous pouvez payer loyer, loisirs, ou pour les plus chanceux, mettre de l’argent de côté.
Ce mode de vie n’est pas simple, mais, en tant qu’étudiant, vous bénéficierez de tarifs préférentiels dans des domaines essentiels comme l’alimentation, les transports, la culture et les sports.

Soyez prudent !

Les boulots de ce genre peuvent être pénibles et ingrats, mais nous sommes tous passés par là !

En revanche évitez de vous faire berner. Votre statut d’étudiant sur le marché du travail vous rend vulnérable face à des employeurs peu scrupuleux.

Consultez vos droits, exigez des contrats et prenez connaissances des réalités législatives de ces postes : réglementation, salaires, horaires, étudiants étrangers, employeurs multiples…

Tout ce que vous devez savoir sur les jobs étudiant !